Lens, Pas-de-Calais, France
+33782164149
bertrand@red-bricks.fr

Cinq questions à un graffeur… Dech

Les graffeurs des terres minées.

Cinq questions à un graffeur… Dech

Dech

DECH, VDP TCP TNW C4 043

PREMIER TAG 1984 je tagguais CED1, après j’me cherchais, j’avais plein de blazes. Septembre 87, j’ai commencé à taguer DECH avec Daen, Menas, Uko, Mao et les autres. Arrivée à Mtp en mai 1990, Thaïlande en février 2012 et on a bien commencé l’année avec Adit & Pluch

 

Si tu ne connais pas Dech, t’as du dormir ces 20 dernières années. Dech c’est un peu le nom qui revient systématiquement dans les discussions sur le graff quand c’était mieux avant, toujours accompagné d’une anecdote incroyable. Je veux en savoir plus sur ce graffeur qui a fait les 400 coups. Prêt à répondre à mes questions sans aucune langue de bois, il nous fait replonger dans des temps que l’on aurait presque oubliés.

Tu as été le tollier de la vente de spray et ce de manière toujours indépendante. Dans ce milieu, être indépendant c’est presque se sacrifier. Comment t’as vécu tout ça? Est ce que ça a été facile ou au contraire merdes sur merdes? J’ai tenu pendant 6 ans le shop à Lens, quand je dis aux gens que ça laisse des marques ils ne comprennent pas. Pour eux c’est comme si j’avais trop de la chance. C’est comment la vie après? Est-ce qu’on est lié au monde de la spray à vie même en voulant tout arrêter?

Merci pour le Tollier mais je ne peux prétendre a ce titre, vu que sur Paris, il y avait déjà ABDELMADJID ALIAS ALIM COLOR, MJ SPRAY & Mohamed de génération 400 ML qui était déjà là.

JE VENDAIS SANS AVOIR DE BOUTIQUE LES BOMBES QUE J ALLAIS PETA DANS LES NORAUTO , FEUT VERT , CARREFOUR ET REVENDEUR DE SPRAYS. POUR LES MARKER ET L’ENCRE J’DEFONCAIS LES RETIF , COREDIMAG ET AUTRES GROSSISTES OU PAPETERIES. ET LES FATCAP SUR LES SPRAY DECAPFOUR ET LES MEDIUM (STYLE BANANA AUJOURD’HUI ) sur les bombes de laque l’Oréal bleu ou jaune.

A Nîmes j ai rencontré Saer qui s’est installé plus tard a Montpellier et a ouvert un shop de sape Comagain où il y vendait de la sape. J’lui ai proposé de vendre mes produit péta et il a fait un carton. Après une courte fermeture il s’est associé avec un DJ de Montpellier, Tajmahal, et on a formé Comasound. Il vendait les sapes et les vinyles dans un skateshop de montpellier: FIVE-O. Ils m on demandé de leur vendre a nouveau des produit. Je leur en vendais un peu mais j’avais mon réseau de clients. Ils m’ont demandé de m’associer avec eux pour former le premier shop ou il y avait des sapes , des vinyles et des spray, comme cela nous réunissions les disciplines du hip-hop en une boutique: du jamais fait encore même aux USA. Eux ne voulaient pas changer de nom et moi je voulais être visible et amener ma touche personnelle. A l’époque j’écoutais un groupe de rap: South central Cartel et je voulais donner a leur nom une connotation négative. Un cartel est un défi d’ordre privé par lequel est proposé un duel. En Colombie et au Mexique, un cartel de la drogue est une organisation criminelle. En économie, un cartel désigne une oligopole où les quelques vendeurs obtiennent le contrôle d’un marché par entente formelle.(la réunion de plusieurs individu). En 98 nous avons ouvert le premier shop Comasound Kartel a Montpellier puis a suivie Marseille, Grenoble, Lyon et Lille. Il y avait une société de distribution a San Diego mais on n’a jamais vraiment géré le truc. Il devait y avoir Strasbourg , Bordeaux et Nantes mais la justice nous a stoppé avant , Saer s’est retiré rapidement de CSK suite a un désaccord dommage. Tajmahal et moi somme restés ensembles jusqu’à 2002. Suite a mes démêlés avec la justice et un accident de la route j’ai préféré fermer boutique pour Montpellier, Sacr a géré la suite jusqu’à 2003, Karim à Grenoble a fermé aussi, Cheyn sur Marseille s’est lassé des mongoliens qui venait au shop (y’a plus de débiles que de gens normaux dans le fitigra ), Proz a Lille a signé un bail avec All city mais lui a baisé la gueule véner plus tard et Ahero a vue venir le All City. Je lui dit « tu veux qu’on s occupe de lui? ». Il a préféré aller lui mettre une grande tarte dans sa gueule. J’ai préféré retourner a mes premier bizs mais il y avait toujours cette attraction et les gens me demandaient… J’ai fait le site et me suis plongé dans le virtuel.

En indépendant oui, pour les petit shops, c’est un sacrifice si tu n’as pas d’autre activité en parallèle c’est foutu le plus souvent. J’en ai connu des gars de shop qui avaient les crocs! Mais entre les feugra qui veulent des prix bas, les taxes de l’autre coté et tous les autres frais ça doit être juste! C’est pour ça que j ai toujours voulu aller à la source de chaque produit pour tirer les prix au plus bas et être le plus compétitif , chacun sa technique j’ai toujours vendu les spray au max a 3€, le bon prix pour moi, même en 2018 c est 2,50€ la 400 ml.

Les merdes c’est surtout les truc avec les autorités, j’ai eu beaucoup de soucis avec la mairie de Montpellier et la préfecture , le maire de l’époque Georges Freche ( rip ) a tout essayé pour me faire clore le shop appuyé par la préfecture. Fermeture administrative? Ok pas grave je déménage direct. Re-fermeture je re-demenage. GAV? Pas grave, on connait. Contrôle judiciaire pour complicité par fourniture de moyen? Pas grave, on continu et on gagne le procès. Je sors une encre C4 on m’attaque pour incitation a la haine anti-flic, je perds le premier procès,  je fais appel je gagne le deuxième. Puis le procès de Versailles: ils veulent des blazes, je connais pas. GAV, mandat, juge d’instruction, prison, procès, relaxé . Comme je leur ai dit, si mon père, l’armée, la police dans des histoire plus grave que le graffiti ne m’ont jamais fait craquer c’est pas aujourd’hui que ça va commencer. Ils m’ont bien cassé les couilles mais ils on eu personne.

J’ai connu ton shop et le tenir ça ne dois pas toujours être facile surtout pour une petite structure. Le problème en France c’est que les gens confondent le fruit du labeur et la chance. J’ai toujours dit au gars vous êtes là, à vous lamenter « y’a pas d’oseille », ‘personne ne m’aide », « l’état fait rien pour moi »… Bande de cons, sortez vous les doigts du cul. C’est sûr que ça parle de caillasse à tout va, de bm, de nike, que les mecs sont blindés: 95% c est des tocards et encore je suis gentil. Les mecs pensent que l’état devrait faire quelque chose pour eux. C’est vous les vaches à lait c est vous qui devez donner! Ah oui, il y a le rsa , les apl et autres. C’est juste pour vous castrer et que vous fermiez votre claques merde, vous resterez cool. La mendicité ça n’a jamais été mon truc, j’prefere péta que de faire ma pute, non j ai pas des renpa déblin, j’me suis fait seul avec les gars de ma cité  » le Franc moisin (93) « , puis des gars de Bonifacio, Borgo & Bastia ( 20 ) puis a Montpellier avec d autres. On est partis de zéro et on est la ou on est maintenant ;

C’est comment après? Toujours pareil sauf que le graffiti a été récupéré. C’est devenu un milieu de merde, je rabâche je sais. Mais les gars peignent pour avoir la photo sur le net pour avoir plus de virtuelle amis, pour espérer vendre des toiles (qui souvent n’ont plus rien à voir avec les bases du fitigra). Les gars quand tu les vois tu as l’impression qu’ils ont sauvé le monde. STOP vous êtes des merdes comme moi, on fait juste des gribouillis sur les murs, rien de plus. Arrêtez de croire que vous êtes gangsta, vous êtes gangsta sur la play c est tout.

Je kiffe le graff. Quand je dis graff, je parle de vandal, pas des peintres en terrain ni les street-artistes. La base pour moi c’est péta tes sprays, va défoncer un roulant ou un mur à l’arrache sans être sous alcool ou cacheton, car la plupart, pour avoir des couilles, ils ont besoin d’une substance sinon c est des fiottes. Après que tu te tapes un terrain de temps en temps avec tes pote ok, cool, mais l essence même du graffiti c’est cette adrénaline qui monte. C’est faire comme coca, nike, adidas: tu imposes ton blase aux gens qui pensaient pas le voir. Une juge m’a dit:  « Mr. vous êtes un Facho a vouloir imposer aux gens votre vomi sur les murs ». J’lui ai dit: « non madame je fait de l’auto publicité car je n’ai pas les moyens des multinationales ». Elle trouvais ça dégeu et je la comprends, mais le tag ou le graff c’est quoi? C’est pas le gars qui va faire des bêtes de lettres et faire un graff tous les mois ou les faire dans un terrain. C’est celui qui défoncera le plus. Si tu as le lettrage avec c’est parfait mais si tu l’as pas y’a pas de quoi dire que tu n’es pas le meilleur. Regarde le tag CLI, c est moche mais y en a partout et y’en a d’autres. On changera rien, les pédales de l’industrie de l’art, de la musique, de la sape et le reste les sapent comme ils veulent qu’ils soient sapés, les font chanter comme des merdes. Bientôt il y aura des mec en jupe qui feront des graffs.

Et les gars qui me disent: « oui mais avant c’était facile », mon cul! C’était pareil peut être même pire. Même avec des fat, on mettait 3h à faire une pièce. Vous, deux montana, fat,15min c’est fini. J’vends des sprays regarde, j’peins toujours avec des bombes péta, sauf en Thailande où j’en ai acheté mais ceux qui connaissent la Thai comprendrons pourquoi. Mais j’leur ken les shops quand même, mais pas à la même échelle.

Rester lié au monde de la spray? Moi oui, mais c est plus du tout par amour. C’est plus du biz qu’autre chose. C est aussi pour ça que je suis dans d’autres affaire car le spray ça paye, mais pas des masses. Quand j’vends un conténair (25200 spray), J’GAGNE QUE 10000€ dessus et y’a la manutention. Les Biz qui marchent c est le net , le sexe et la bouffe le reste c’est illégal. Pour les sprays j’préfère me recycler dans la vente en gros. J’suis sur un truc qui pourrait intéresser les p’tits shops mais c est un taf d’équipe. Je devrais être prêt en février 2018. Je veux baiser le monde de la spray pour 2020 après je serais à la retraite, là j’suis en pré-retraite. Je resterai lié à la spray que par le vandal avec mes potes ou pour le biz, le reste je m’en cogne.

Tu es parti vivre en Thaïlande. Comment c’est la vie la bas? Les gens? La bouffe? Avec tout ce qu’ on me raconte sur ce pays, j ai l’impression que c est comme la zonzon: t’arrives tu vois des têtes et tu dis « ah t es la toi? » C’est vrai que les thaïlandais en peuvent plus des French?

Oui y’a six ans que j’me suis cassé en Thai. Ras le cul de la France, c’est un beau pays mais trop de taxes, tu vis le froc au niveau des genoux. J’me sent pas concerné mais j’parle pour mes proches. Pour le moment, je vis six mois de l’année en Thai et le reste du temps j’suis entre le Cambodge, la Suisse, l’Espagne, l’Italie et la France.

Là bas, les Thai sont tous dingue mais c’est relax. Après les mentalités sont différentes. C’est plus sympa d’y vivre en tant que touriste plutôt que de vivre à l’année. Les Thai sont nationalistes et te font comprendre qu’ici c’est chez eux. Nous les farang, on est juste des gars avec de l’oseille pour eux.

Après voila, le graffiti c’est assez relax mais c est pas la fête non plus. Si tu te fais serrer, tout sera en lien avec le blé, mais tu pourras peut être plus revenir. Après les femmes c’est du venin (attention y’a des meufs bien mais pas beaucoup) les étrangers elles les appellent les sponsor, elle sont comme la soupe quand y’en a pour un, y’en a pour deux voir 3, 4, 5, 6, 7… Je sais pourquoi les mec mettent des capotes maintenant, c’est pour pas cracher dans la soupe. Après tu as un cadre de vie totalement différent, tu bouffes dehors tout le temps c’est entre 1 et 2€ le plat (j’parle pour Pattaya). Phuket c’est la douille, une villa comme la mienne c’est entre 150 ET 250€ LE MOIS. ATTENTION SI TU PAYES A L ANNEE, MOIS PAR MOIS RAJOUTE 50€. Les spray  » Leyland  » c est la spray Thai qui marche le mieux y a pas de plan pour la chehara donc c’est 48baht un peu plus qu’un euro. Un chrome patate et un bon noir mat et on est refait, sinon je lévo des Krylon ou des rustoleum et quelques marque de merde mais si tu te fait sauter c’est peut être 5 piges de placard.

Perso en Thai, j’traine avec très peux de Français seulement 3 ou 4 têtes qui passent par là ou des locaux: Kilaz ckt es , Adit UV C4 Ckt , Mam 93MC, Gaz uv, Abos, pmax, seyb. Patong là bas tu as l’impression d’être a la cité. Jason Voriz & Seth Gueko ont leur repérè et font leur affaire là bas. Si j’avais un truc j’y resterai surement mais j’me suis cassé de la cité y a bien longtemps et tous mes potes me disent que j’ai eu raison. La cité c’est une prison et un HP à ciel ouvert. Patong c’est pareil, et puis on peut pas comparer pattaya et patong. Patong c’est un village, Pattaya c’est une future mégalopole, y’a pas le dawa, enfin c’est pas le même qu’à Phuket, et puis a pattaya tu fait pas le chaud longtemps les Thai sont chez eux.

Les thai en peuvent plus des mecs qui ne savent pas se tenir, ou les irrespectueux, la Thaïlande c’est le pays où il y a le plus d’accidents au monde. Un des plus gros pollueurs de la planète. La prostitution est interdite et il y a des putes partout. Ce qui me chagrine c’est que tous les gars que je rencontre ont besoin de se justifier: « ma meuf c est pas une pute ». Je sais bien  » c est une ex pute « . C’est des charbonneuses et crois pas quelle sont malheureuses y’a pas de mac et autres c est des feignasses elles préfèrent faire la perle et se faire enfiler plutôt que d avoir un taf où tu gagnes le smic. Mais encore une fois c est pas une generalité, et les Thai malgré leur apparences ne sont pas si pauvres que ça. Faut juste venir pour comprendre. Ils la mettent profond a certains occidentaux. On donne des conseils à des gars parfois mais ils écoutent rien  » elle m aime , elle est differente « . Pffff , on a connu ça aussi à Cotonou au Bénin, après notre incarcération avec ADIT, mais ça c est une autres histoire; Bref, pour te dire que l’Asie c est patate, surtout quand tu est célibataire. Les raclies, le sexe c est pas un truc tabou comme en Europe et j’parle pas des pute , les meuf que je croise me disent: « oui mais là bas y’a que des putes ». Désolé, y’en a gavé, mais y’a pas que ça. Y’a des katoy aussi! Dans le film Lady bar, le gars donne explication rationnelle, il dit a son pote qui veut aller aux putes mais qui n’ose pas: « En france quand tu veux choper une nana tu lui offre des fleur , la thai tu lui offre l’argent des fleurs « . C’est la même chose. En faite ici les gars raquent pour leur meuf avec du cash, en France c’est à coup de Chanel, Dior, Vuitton. Attention j’ai beaucoup d’estime pour les femme mais je suis réaliste. Une grande partie des femme d’aujourd’hui sont devenues comme nous les hommes, elles ne pensent qu’à niquer à droite à gauche. Mais que serions nous sans elles. Je te conseille de visiter avant que ça ne change. L’inflation est de plus en plus grandissante dans les pays émergents et la Thai a énormément changé pour moi en six ans.

Est-ce que tu t’intéresses au graff d’aujourd’hui? Les jeunes ? Les Australiens ? Les Russes? Les Mexicains? Tu te retrouves dans ces nouveautés ?

Oui le graff d’aujourd’hui m’intéresse mais des vrai vandales il y en a plus beaucoup. Justement les Russes, Australiens, eux on le même genre de vision du graffiti que moi j’aime. En fait, trop de tarlouses en France, mais le truc c’est que je n’ai jamais suivi l’actualité. J’matte pas les fanzines, livres ou le net. Je ne regarde que ce je vois dehors. Comme je t’ai dit, les peintres de terrain, les expos ne m’intéressent pas. Faire de la peinture dans un terrain, c’est un peu faire une toile et la foutre en galerie. Y’a que ceux intéressés qui se déplaceront. J’ai fait des toiles (de la merde bien sûr) et  avec Degn C4 on les collait dans la rue. C’était pour celui qui les récupérerait. C’était un p’tit truc avant que d’autres le fassent…

Mon œil est attiré par les brulures moins par les pièces en couleurs. Tu sais, dès que tu mets de la couleurs ,ça plait déjà un peu plus au gens. J’ai une nette préférence pour un gros block letters intérieur chrome et un contour foncé. Si tu arrives à plaire avec deux couleurs tu es refait. Les gars du feugra pense être bons parce qu’ils font un truc en couleur. Oui c est jolie peut être, mais tu prends un calligraphe comme Hassan Massoudy ou un Lassaad Métoui, ils en mettent plus d’un à l’amende juste avec une plume, un bambou ou même un bout de carton. On a rien inventé les mecs ; mais dans la new school y’a du bon et il se reconnaitront.

Comme tu l’as expliqué, tu as géré plusieurs entreprises. Qu’est ce qui pousse un homme à arrêter son taff, le train train quotidien, la stabilité et se lancer dans un business? Pourquoi une fois qu’on a gouté à cette liberté c’est difficile de revenir en arrière? Quel sont les avantages et le prix à payer?

J’AI JAMAIS ARRÊTÉ MON TAF CAR J’AI JAMAIS TAFFE. 

J’ai quitté le bahut en 4eme CPPN. A 18 ans, l’armée m’a envoyé en Corse. A 19 j’suis arrivé a Montpellier et j’ai toujours fait des ketru qui me rapportent de l oseille. J’ai toujours refusé de m’intégrer totalement dans le système. Même s’il faut être quand même dedans pour le niquer. Avant 1998, j’cassais des shops avec une p’tite équipe et j’allais péta à l’étalage.

  J’ai investi quelques deniers pour l’ouverture de Comasound Kartel mais j ai toujours eu un pied de l’autre côté, donc la péta j’ai jamais arrêté et le taff jamais vraiment commencé. CSK c’est plus un délire de passionné, après je t’avouerais qu’au début de CSK j’ai kiffé voir les clients. Mais par la suite, les histoire de mytho, de petite frappe m’ont fatigué. C’est ce qui a saoulé Cheyn c4 VDP à Marseille , y’a de très bon gars mais y’a plus de cassos. J’leur disait c’est pas écrit CCAS à l’entrée, j’suis pas assistante sociale. J’ai pas la sensibilité de l’Abbé Pierre, une, deux fois, après fallait agir! Y’a aussi ceux qui voulaient se gonfler, j’crois qu’ils n’ont rien à dire encore aujourd’hui. J’ai une préférence pour les gens humbles, polis, qui savent s’exprimer correctement, les mongols j’men branle. Ils ont été plus victimes que client. Mais ceux qui parleront le mieux de l’époque CSK (shop) c’est les client eux même. J’me souvient même plus de tout mais y’en avait tous les jours, histoire de dingue, frappe, meuf etc. C’était plus une mjc qu’un shop.

Après j’ai trouvé des truc beaucoup plus lucratifs à faire que les sprays, sapes ou autres , j’suis un passionné, mais contrairement à d’autres je suis lucide et j’préfère me concentrer sur des qui me passionnent moins. Mais au final quand j’fais le calcul, ce qui me plait c’est faire du biff et je sais faire que ça. Et si j’peux faire profiter de mes plans à  mes proches c est parfait.

La liberté c’est ce qu’il y a de plus cher au monde pour un homme (humain). Je dis à ma femme, aux femmes et aux hommes, il ne faut pas avoir d’attache. Toujours être prêt à être seul même si tu aimes être accompagné. J’ai pas quelqu’un au dessus de moi qui gère ma vie, j’me lève quand je veux, je fait ce que je veux. Certains taffent une vie, espèrent avoir leur retraite, et si il n’y arrivent pas, captent que leur vie est passé trop vite… J’ai fait un choix j’ai bientôt 47 ,depuis l ‘âge de 16 ans j’suis autonome. J’ai eu des soutiens moraux et non pas matériel, famille, potes, belle famille, femme, et même des clients. J’ai pris ma retraite à la sortie des études, enfin réellement à 19 ans. J’ai fait quoi, les sports d hiver, été trois ou quatre mois de plages et autres. J’ai vécu et j’ai bien l intention de le faire encore, le kiff c’est de rien foutre ou plutôt faire de ta vie ce que toi tu veux en faire. Pas de contrainte, mais en société il faut de la caillasse pour vivre, même quand on tire presque tout (bouffe, sape, zikmu etc.) quand on ne peut pas, bah on paye mais on negocie toujours. J’ai d’ailleurs hérité d’un surnom à cause du fait que je négocié tout: « la pince ». Et en Thaïlande, les meufs m’appellent Kinyao « le radin ».  Je kiffe ces blazes. En faite j’aurais dû être riche. Quand je dis riche c’est 1 chiffre et 7 zéros derrière minimum, en dessous on est des caillaceux.

Les avantages c’est d’être libre d’avoir du temps, de faire les truc que tu kiffes, et vivre bordel VIVRE. Les gars comprennent mieux que les femmes. Souvent pour elles j’ai représenté une sécurité mais souvent elles se sont senties en danger car le machin n’écoute que lui. Tu peux parler gueuler, j’m’en cogne, j’fais ce que je veux et certaines ont trouvé ça dangereux mais elles comprennent mon mode de vie. J’piétine pas les gens que j’aime, je garde ça pour mes détracteurs: c’est aussi un de mes plaisirs, faire du mal à ceux que je n’aime pas. Malheureusement on ne m’a pas inculqué le masochisme, si tu me mets une tarte j’vais pas te tendre l’autre joue. Je respecte les hommes comme Gandhi et tous ceux qui se sont rebellés à leur manière. L’important est de ne jamais fermer sa gueule.

Le prix à payer c’est les soucis avec la justice. Parfois la privation de liberté physique. Mais si tu as le mental, tu fais de n’importe quelle pièce un univers mais tout le monde n’a pas ce don. Dans ta vie de couple, les femmes au début vont kiffer ta vie de guedin, puis elle vont vouloir du calme. Mais ça marche qu’avec un gars posé, pour moi c est FUCK THE LIFE. On a qu’une vie, on ne sait pas quand le rideaux va se baisser, alors vivons à donfe, et tous c qui te gêne, mets le sur le téco et si on te prend la tête met un bon CP ou baise lui sa mère. Mais y a tellement de truc regarde les soucis que j’ai eu avec les smith : qui a gagné? Même si j’y ai laissé des plumes, à l’amende ils ont étés. Même si eux ont été fort pendant une GAV celui qui gagne c est moi! Même quand je perds je gagne, et comme disait Tony Montana (que je n’idolâtre pas d’ailleurs c’était un toxico) même quand je mens c’est vrai!

Pour toi c est quoi c est quoi le graffiti? Un graffeur?

Le graffiti c’est tu prend tes keurma, sprays, rouleaux, merde, extincteur, pinceaux, burin et tu va charbonner de manière illégale sans autorisation. Le kiff de passer par là, mettre sa touche pour saper un mur ou un  train de ses couleurs ou de ses formes et le faire pour soi. Si d’autres se branlent sur toi tant mieux mais si personne ne te calcule tu t’en bas les couilles. Une session avec des potes c’est une recréation un moment de détente. Y’a des gars, parce qu’ils peignent avec une bombe, ils pensent être des graffeurs. C’est pas l’outil qui fait le graffeur, c’est ses actions. Quand j’ai regardé la série THE GET DOWN, j’ai trouvé tout ce qui m’a fait kiffer le hip hop. Pour moi le fitigra va avec pera. J’ai eu du mal avec les gars qui faisaient du graff et qui écoutaient de la techno. Tu ressens la différence de courant musicaux parfois quand tu regard leur taff. De 94 à 97 c’était horrible les trucs avec des bubble ou le tremblin. Dans la new school, y’a du Hardcore mais j’suis un Oldtimer et j’aime voir ceux qui ont fait leurs preuves. Regarde à Montpellier y’a plein de crews qui se forment se déforment. Y’en a d’autres qui sont la depuis longtemps, qui sont kiltran et d’autres qui croient qu’ils vont changer le monde. Mais on passe tous par là à un moment. Chaque époque est différente. J’ai dans la tète ma jeunesse, Paname et le début du fitigra avec v’la les anciens, Exper, Mao, Meak, Mam, Kea, Skyde, Naye… J’ai kiffé 90 avec les gars de Montpellier : Dwene, Stan, Rek, Tybo, Kos, Smog, Dan, Ted, Kato. L’année 96, avec l’une de mes plus belles création dans le domaine du graff, le crew « C4 ». Puis les affaires en 98, COMASOUND KARTEL et depuis 2012 la Thaïlande. Y’a que du bon, des époques, des rencontres, des villes et des pays différents. Une vie identique mais différente en même temps.

Un graffeur c’est un gars en action qui demande rien à personne. Il fait sa life et s’en tape de ce que pensent les autres et bien sûr un gros vandal. De toutes manière, j’aime pas le graff, je kiff que la base : le TAG. Le kiff de saloper. Le graffeur ne me fait pas gagner ma vie… Ouais ! Après réflexion, les graffeurs m’ont jamais fait gagner ma vie, c’est plus moi qui les ai aidé à avoir des bombes. Tu me diras pour qu’il m’achètent les sprays, je devais niquer tout le chrome de Bézier à Avignon et je leur vendais ce qu’ils ne trouvaient plus en magasin. Je les sortais par 10 minimum, j’me faisais des journée à 200, 300 BEUBON. C’ETAITCENT PAR JOURS MINIMUM, SINON JE SUIS PAS BIEN. UN GRAFFEUR PETA SONT MATOS DE PREFERENCE MAIS J’ACCEPTE DE DIRE QUE C EST DES GRAFFEUR SI ILS M’ACHETENT DU MATOS

QUESTIONS BONUS.

Pourquoi tu tag avec du caca?

Je tag avec tout et n’importe quoi. Le tag au caca, ça emmerde tout le monde, les gars nettoient pas, ils sont degs.

J’ai entendu dire que tu mettais toujours un petit cadeau au fond des palettes que tu envoyais?

Oui de la merde, de la gerbe, un chat mort. Un rat aussi j’ai fait. Mais qu’aux shops avec qui je taffais!


Animations-Graffiti-ProDécorations-graffiti-chez-vous-particulierRéalisations graffiti Red Bricks

Une réponse

  1. […] aujourd’hui après Coma Sound Kartel, Five Boroughs, All City, bienvenue chez Cap […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *